Un dialogue légitime

La concertation est un processus louable mais qui peut être vain s’il est d’entrée biaisé. Les attentes des participants peuvent en effet être très fortes alors qu’en fait tout peut déjà être joué en coulisses. Car TOUT DÉPEND DE LA MARGE DE MANŒUVRE LAISSÉE AUX “INVITÉS” : seront-ils faits codécideurs ou au moins influenceurs ? Ou seront-ils réduits au rôle de spectateurs lors d’une concertation limitée à la fonction de simple réunion d’information, ou pire à une opération de promotion du projet ? Ce niveau de participation devra être annoncé clairement dès le début et dépendra de l’objectif souhaité par les organisateurs du dialogue. L’écoute et la volonté de consensus seront-elles au rendez-vous ?

Questions
Quels sont les différents degrés d’engagement d’un public ? Quels sont les différents niveaux de dialogue possibles ?

Ci-dessous, des éléments de réflexion et  en cliquant ici, le rapport d’étude sur les enjeux de la concertation pour faire face au changement climatique qui fournit des réponses étayées à ces questions.