Début du combat : 18/11/2020

En 2018, la communauté de la plage de La Pineda à Tarragone (Espagne) a été victime d’une fuite massive de pellets, ces petits granulés industriels connus comme étant les principaux composants du plastique. Nous avons la preuve qu’ils ont été déversés par le complexe pétrochimique voisin. Il doit être tenu pour responsable !

 

RÉSUMÉ DE LA SITUATION

La mer Méditerranée sous juridiction espagnole est régulièrement menacée par la pression humaine et celle de nombreuses industries. Une des menaces les plus fréquentes : les fuites de granulés en plastique industriels que l’on retrouve à de nombreux endroits sur cette partie de la côte. En 2018, la communauté locale de surfeurs de Tarragone a signalé un énorme déversement sur la plage de La Pineda, recouvrant toute la zone de ces pellets, aussi appelés « larmes de sirène ». Deux ans plus tard, personne n’a été tenu pour responsable de cet accident, et des granulés de plastique se retrouvent chaque jour sur les plages, mais aussi dans la mer et jusque sur le littoral des îles Baléares voisines. Surfrider Europe décide de soutenir le groupe local Good Karma Projects dans sa campagne visant à rendre responsable l’industrie pétrochimique ayant causé ce déversement.

LES DÉFENSEURS

Les membres de Good Karma Projects lancent cette campagne avec le soutien local de notre équipe espagnole et de notre antenne bénévole Surfrider Barcelone. Good Karma Projects est une ONG qui a été fondée en 2017 par deux surfeurs et ingénieurs avec pour mission d’inspirer positivement la société à adopter un mode de vie plus sain et plus respectueux de la planète et de ses habitants. Good Karma Projects agit depuis 2018 en collectant des échantillons de microplastiques sur les plages et en mer Méditerranée à l’aide du chalut Manta.

PROBLEME ENVIRONNEMENTAL

La plage de La Pineda a été entièrement recouverte d’une couverture de granulés de plastique industriels. Comme il s’agit de microplastiques, ils sont trop petits pour qu’il soit possible d’en nettoyer complétement la plage. Chaque granulé présente ainsi un risque pour notre chaîne alimentaire, la vie marine et donc la santé humaine. Des granulés similaires ont été trouvés en mer dans toute la zone, ce qui nécessite des recherches supplémentaires afin de déterminer s’ils proviennent de la même source.

CONTEXTE JURIDIQUE

Une action en justice a été lancée par des groupes locaux, et une enquête des autorités locales compétentes est déjà en cours. Nous soutenons cette action en justice et alimentons cette enquête grâce à des informations et des échantillons prélevés sur le terrain depuis 2018.

NOTRE REQUÊTE

Les déversements de pellets se produisent depuis l’installation d’usines pétrochimiques dans les années 1960. Nous demandons que celle de Tarragone applique des mesures réelles pour résoudre ces fuites.