Début du combat : 30/03/2021

 

 

 

L’entreprise Wavegarden ainsi que la Mairie de Donostia San Sebastian envisagent la construction d’une nouvelle piscine à vagues au Pays basque espagnol. Jugeant cette initiative néfaste à l’environnement, Surfrider Europe et Surfrider Espagne, épaulé par différentes associations locales de protection environnementale, visent à mettre un terme à ce projet.

 

 

RÉSUMÉ DE LA SITUATION

 

En cette période d’urgence climatique nous considérons comme très préoccupant l’annonce du projet de construction d’une installation de vagues artificielles à Donostia-San Sebastian. Cette dernière serait construite sur le mont Antondegi, l’un des derniers bastions naturels de la ville, et à seulement 4 kilomètres de la côte, où le surf peut être pratiqué dans des vagues naturelles. Différentes organisations ont décidé de se réunir et de former le collectif ANTONDEGI BERDEA-OLATUAK ITSASOAN face à ce que nous considérons comme un projet qui implique l’artificialisation d’un espace vert avec un impact environnemental important, et dans une large mesure contraire aux valeurs de la communauté des surfeurs.

 

LES DÉFENSEURS

 

Le collectif ANTONDEGI BERDEA-OLATUAK ITSASOAN est composé de l’association de protection des océans Surfrider Foundation Europe, du groupe environnemental Eguzki, du mouvement contre le changement climatique Fridays for Future, des associations conservationnistes Haritzalde et Parkea Bizirik, de l’association ornithologique Itsas Enara et de la plateforme Bizilagunekin. En outre, le groupe bénéficie du soutien de Greenpeace, de Surf & Nature Alliance et de SEO-Birdlife, et compte s’adjoindre d’autres membres.

 

STATUT ENVIRONNEMENTAL

 

Nombre de nos activités dénaturent ces surfaces et augmentent la vulnérabilité des écosystèmes aux effets du changement climatique, notamment les projets d’utilisation des terres ou de consommation importante de ressources en eau, comme les piscines à vagues artificielles. Le bétonnage d’une zone naturelle et agricole de 9 hectares comme celle d’Antondegi empêcherait l’eau de s’infiltrer dans le sol pour réalimenter la nappe phréatique et augmenterait le risque d’inondation des parcelles environnantes. La construction de ce site détruirait un environnement naturel riche qui constitue un couloir vert pour l’habitat de mammifères tels que le renard, le blaireau ou autres centaines d’espèces d’oiseaux dont certaines en voie d’extinction.

 

CONTEXTE JURIDIQUE

 

Notre mission est de décrédibiliser le projet qui ne répond pas à l’intérêt général des citoyens. Il s’agit de faire pression sur WaveGarden et la mairie de Donostia qui est propriétaire du terrain avec le gouvernement basque et qui promeut le projet en modifiant le Plan général d’urbanisme (Modificación del Plan General de Ordenación Urbana). Nous voulons veiller au respect des engagements et réglementations en matière de protection de l’environnement afin de demander la requalification du site d’Antondegi en terrain non aménageable (maintien à l’état naturel ou en parc rural).

 

NOTRE DEMANDE

 

L’objectif du collectif ANTONDEGI BERDEA-OLATUAK ITSASOAN est de défendre Antondegi en tant qu’espace naturel, et de stopper le projet de vagues artificielles ou tout autre projet menaçant cet environnement.