Début du combat : 06/11/2013

Fight won by : Frédéric

A Loctudy, le clapage ou l’immersion en mer des fonds extraits lors du dragage des ports de Loctudy et Lesconil provoque des remous. Le clapage rejette une vase épaisse à dispersion difficile ainsi que les macro-déchets des ports sur les fonds d’une zone Natura 2000. Combat longtemps mené seul par les pêcheurs de langoustine, ils sont rejoints aujourd’hui par Frédéric, le Gardien de la Côte, avec le soutien de Surfrider Foundation Europe.

Les fonds extraits lors des opérations de dragage des ports de Loctudy et Lesconil ne sont pas susceptibles d’être rejetés en pleine mer, encore moins dans une zone Natura 2000. La vase, trop épaisse pour se disperser, provoque l’asphyxie des fonds marins en empêchant la photosynthèse ; les langoustines quant à elles se retrouvent littéralement momifiées sur place par une telle vase. Le problème ne s’arrête pas là, car le clapage est en effet connu pour contribuer au transfert d’éléments polluants et ce sont moteurs de bateau, pneus et autres macro-déchets tous issus du dragage du port qui sont retrouvent dans les filets des marins pêcheurs. Le clapage est donc fortement suspecté de polluer la zone Natura 2000 « Roches de Penmarch’ ».

Entre un écosystème asphyxié, des langoustines enterrées vivants par une vase trop compacte, et des macro-déchets transférés des ports vers la pleine mer, le constat est alarmant.

Le Gardien

Frédéric, membre du « collectif Bigouden anti-clapage ».