Début du combat : 02/03/2017

Aidez à préserver l'environnement marin autour du plus grand port du Portugal: une proposition d'extension du port de Porto de 320 millions d'euros représente une menace importante pour les plages de Matosinhos et de Porto. La proposition actuelle menace la qualité des vagues et l’expérience que les usagers auront de la plage.

 

RÉSUMÉ DE LA SITUATION

Matosinhos est la deuxième plage du Portugal la plus utilisée par les surfeurs. Pendant les week-ends plus de 500/1000 surfeurs utilisent cette plage.Malgré cela, le port de Porto veut devenir l'un des plus grands d'Europe. Pour cela, il prévoit la mise en place d'un projet d'aménagement du port, permettant d'atteindre cet objectif. Selon le chapitre, l'investissement du projet est d'environ 320 millions d'euros. La qualité de l’eau des plages de Porto et de Matosinhos se détériorerait et les vagues importantes pour les surfeurs disparaîtraient.

Le projet complet a été lancé en 2017 et, pour certaines parties, a commencé fin 2018. En ce qui concerne l'extension du mur pare-brise, il devrait commencer en 2019 et se terminer en 2021. Selon notre défenseur côtier, Tobe, être retardé au moins 2 ans.

Une consultation publique a été lancée au cours de l'été 2018, à laquelle ont participé certains membres de SurfSchool. Ils ont présenté, ainsi que l'étude préliminaire qu'ils ont réalisée pour le conseil paroissial de Matosinhos, en tant que chercheur du CiTUR et du Center for Surf Research, qui a été soumis par le conseil de paroisse.

LES DÉFENSEURS

Notre gardiens soutenu par l'antenne Surfrider de Porto, souhaite pouvoir réaliser des mesure hebdomadaire de la qualité de l'eau, en recueillant des données concrètes et indépendantes pour faire pression sur les autorités locales (ville, gouvernement, etc.) afin de trouver les sources de pollutions et prendre des mesures de sauvegarde de l'environnement et des surfeurs dans la concertation et la transparence.

PROBLÈME ENVIRONNEMENTAL

L'extension du port représente une réelle menace contre les vagues et les plages. En effet, il est probable que les vagues disparaissent dans leur globalité si ce projet était pleinement mis en place.

NOTRE DEMANDE

Notre objectif principal est de réduire les risques pour l'environnement qu'un tel projet représente, et ce, en incitant les responsables de ce projet à opter pour l'option la moins impactante possible.

 

Le Gardien

Ricardo Lopes Rego

Ricardo

Novembre 2016 : Des articles parlent du problème en détail sur la qualité de l'eau due à un interruption du traitement de l'eau lors des travaux de la STEP prévu pour Mars.  Problème avec d'une très grande importance pour ce spot de surf près de Porto.

SURFTOTAL (magazine de surf portugais) en parle  :

 

 

Chronologie des faits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *